Chanson pro-meuf

Le 8 mars, c’était la Journée Internationale des Droits de la Femme. Bien sûr, « des Droits » est escamoté dans la plupart des cas, et l’événement devient « La Journée de la Femme », occasion inespérée de vendre aux femmes toutes sortes d’inutilités, et de leur faire oublier leur droit à être autre chose que des objets. Je m’insurge.

Tu garderais les enfants, ce soir ?

Avis aux bon(ne)s voisin(e)s, tata, tonton, qui ne sont pas encore pourvus d’enfants, et auxquels les adultes qui en ont éprouvent parfois le besoin de s’en délester auprès d’une personne de confiance, les confient. Ils ne trompent personne. On sait bien qu’ils en ont ras le bol de leurs gosses, hein, et puisque c’est comme ça, eh ben, on va leur lire de bons livres…

Cher Voisin…

Souvenez-vous, en décembre dernier, le blogueur camerounais Fabrice Nouanga publiait ce post hilarant sur ses voisins toxiques… Mais, puisque le Cameroun n’a pas le monopole des voisins casse-pieds et que la musique adoucit les mœurs, voici comment moi, j’entends dompter le  mien…