Une Place à Table: un festival gourmand pour la Fondation Abbé Pierre

Voilà des mois que Nicolas Simarik et Olivier Dohin, artistes culinaires (pour résumer…), préparent des conserves alimentaires, expérimentent des recettes, cherchent des élément de décoration avec les résidents des pensions de famille de Tours (37), Ancenis (44), Angers (49) et Nogent-sur-Marne (94) du réseau de la Fondation Abbé Pierre


Voici quelques photos de cette aventure :

Une place à Table - Fondation Abbé Pierre

 


Les objectifs de ces ateliers sont multiples : prendre plaisir à cuisiner les produits donnés par la banque alimentaire, collectés par glanage, à les réinventer, à les manger et savoir les conserver. Dans ces ateliers a été produite une foule de bocaux, qui partiront au festival « Une place à table », organisé par les pensions de famille de la région Grand Ouest de la France, où seront invitées les autres pensions de famille, et les habitants. Le festival se tiendra à Préfailles, du 24 au 28 mai 2016.

En plus de succulentes conserves, les pensions de familles de Tours – Fondettes partiront à Préfailles avec un collage sonore, que j’ai eu le plaisir de préparer avec les résidents. Il s’agit d’une oeuvre collective – comme les bocaux! – puisqu’ils ont participé à la prise de son et au montage. Ce collage sonore sera proposé à l’écoute dans une « LUNCH BOX », où l’on pourra voir également une exposition de photos prises au cours  des ateliers…


L’oeuvre, en exclusivité mondiale:


Cette aventure sonore se poursuivra au cours du festival, puisque les résidents de Tours collecteront sons et témoignages…

Un mot sur la précarité alimentaire …
L’aide alimentaire aux plus démunis repose, en France, majoritairement sur le travail des associations comme les Restos du Cœur, le Secours Populaire, la Croix Rouge, la Fédération Française des Banques Alimentaires.
Ces associations viennent en aide à des milliers de personnes tous les ans, été comme hiver.
L’insécurité alimentaire, en résumé, c’est manger des choses peu variées, de qualité moyenne voire médiocre, en quantité souvent insuffisante, et tout ça par manque d’argent. Le plaisir de manger devient rare; surtout quand on boit un bol de soupe debout dans la rue en plein hiver, pour seul repas de la journée.

La Fondation Abbé Pierre, qui milite depuis des années pour que les plus défavorisés aient accès à un logement décent est particulièrement sensible à ce problème, que connaissent la majorité des gens aidés. La Fondation, c’est un réseau de pensions de famille et de boutiques solidarité – accueil de jour dans toute la France.

Les pensions de famille de l’Ouest de la France ont décidé d’organiser le festival « Une Place à Table » du 24 au 28 mai 2016, à Préfailles, au bord de la mer: une occasion de partager un moment festif avec des pensionnaires de toute la France, et les habitants de la commune. Ici un article paru dans la presse régionale pour en savoir plus sur le festival.

Pourquoi « faire du son » avec les pensions de famille?
Dans ma ville, Tours, il y a deux pensions de famille, La Bazoche et Le Hameau Saint-Michel, et une autre à Fondettes, juste à coté: Le Phare. J’ai rencontré les résidents du Hameau et de la Bazoche à l’occasion des Salons de Musique de Sébastien Boisseau (il y a un article à ce sujet sur le blog), puis je suis retournée à la Bazoche le 31 décembre 2014, pour enregistrer des témoignages à l’occasion de la nouvelle année. Quand l’hôte de la pension La Bazoche Delphine Laugier m’a parlé de ce projet, j’ai eu tout de suite envie de venir avec mon zoom. Quand, parlant du festival « C’est pas du luxe! » organisé par la Fondation, elle m’a rapporté qu’un résident avait dit « Les gens nous regardent pas dans la rue, mais là, ils sont près à payer pour nous voir! », j’ai eu envie que les résidents fassent cette chose sonore avec moi. Et voilà!

Partagez

Auteur·e

melpwyckhuyse

Commentaires